EPS et EDD

EPS et développement durable : Contribution de l’EPS à l’Education au DD

Déjà en 1992, le principe de la déclaration de Rio sur l’Environnement et le Développement affirmait : « les êtres humains sont au centre des préoccupations  relatives au développement durable, ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature. »  C’est un fait, le développement a un impact sur la santé : qu’il s’agisse du climat et des risques liés à son dérèglement, du système de santé, de la pollution, des épidémies, des risques et nuisances liés aux déchets, à l’urbanisation des transports, à la production.

Or, aujourd’hui parce que un des objectifs de l’Ecole  est de former un citoyen cultivé, lucide, autonome et physiquement et socialement éduqué par la pratique des APSA, l’Education Physique et Sportive peut jouer un rôle important vers l’excellence en matière de « développement  durable ».

En effet, la compréhension de l’importance de ce moment  qui permettra d’aider  l’élève à vivre en bonne santé est fondamentale. Manger, bouger, dormir, communiquer ne sont plus seulement nécessaires et naturels, ce sont aussi des actes de santé qui permettent « d’affirmer que  le Développement Durable est la condition essentielle d’un état de santé et d’une qualité de vie acceptables et équitables pour tous » (Agenda 21)

            C’est pourquoi, il nous semble particulièrement  pertinent d’avoir une réflexion transversale et systémique sur la problématique du développement durable et parler d’Education au Développement Durable et ne pas se satisfaire de juxtaposer le développement durable à d’autres thèmes d’étude (DD et santé, DD et environnement, etc…)

Nous faisons ainsi  l’hypothèse que le Développement Durable s’apprend pour des enjeux éducatifs forts. Dans cette perspective, l’EPS, par sa mission de diffusion d’une culture d’un rapport à soi et à autrui par l’activité physique sous les diverses formes qu’elle prend au travers des APSA, apporte tout naturellement sa contribution à  l’Education au Développement Durable.

 

L’enjeu est bien l’élève ! 

Le choix des APSA, le traitement didactique des APSA choisies et la manière dont  l’élève va se les approprier (avec les spécificités et les originalités de l’Enseignement Agricole) vont définir les contenus  qui s’appuient sur les thèmes d’étude suivants :

  • La santé
  • La connaissance  et le respect du milieu
  • La connaissance de soi
  • La connaissance et respect des autres
  • La sécurité

Il s’agit donc de faire avancer la question du  développement durable  en contribuant à créer un véritable mode de pensée  où la recherche de l’excellence sera d’ordre méthodologique  plutôt que culturel  pour son pouvoir de généralisation et de réinvestissement.

 

Recommandations pédagogiques

Pour inscrire le projet EPS dans une démarche d’Education au Développement Durable : trois questions s’imposent :

1. Qu’est-ce que je veux que  l’élève apprenne ?

2. Quelles sont les APSA les plus pertinentes et cohérentes ?

3. Sous quelles formes, je souhaite que mon élève apprenne ? (types de projet, EIE, pluri, projet santé…)

 

En résumé, ce qu’il faut retenir :

Il s’agit de «  montrer qu’il est possible d’inscrire l’EPS au  cœur du projet interdisciplinaire de l’Education  au Développement durable  en donnant  du sens  au contenu d’enseignement… en développant des compétences pour agir sur soi , dans le respect de son intégrité physique, celle des autres et du milieu environnant… en construisant des savoirs sur la santé. »

 

Annexe : exemples d’APSA supports à des thèmes d’études 

Notons qu’il s’agit ici d’exemples et que bien évidemment, d’autres compétences propres et d’autres activités peuvent être utilisées comme supports…

1/ Connaissances et respect de soi : CP 1 – COURSE DE DEMI-FOND

Connaissance de soi : Les repères sur soi et ressentis.

Capacités : Intégrer de plus en plus de repères sur soi (se libérer des repères externes).

Attitudes : Adopter une démarche réflexive sur sa pratique en

utilisant des indicateurs variés sur soi,(ressentis ou observés par autrui), sur les effets de ses actions.

2/ Connaissances et respect du milieu : CP 2 – COURSE D’ORIENTATION

Connaissance de soi : aux connaissances liées aux outils d’orientation (boussole, légende de la carte, lignes de niveau différentes, courbe de niveau, …) dans le respect du milieu (écosystème, cultures…).

Capacités : Concevoir rapidement son itinéraire à partir des éléments connus

Attitudes : Adopter et encourager à faire respecter une attitude de respect et de bienveillance face à l’environnement d’évolution.

3/ Connaissances et respect de la santé : CP 5 – NATATION EN DURÉE

Connaissance de soi : Rechercher les moyens d’une récupération, d’une tonification musculaire ou d’une aide à l’affinement de la silhouette

Capacités : Exprimer son ressenti (mettre des mots sur des sensations).

Attitudes : Persévérer dans l’effort malgré l’état d’inconfort momentané ou une baisse de motivation.

4/ Connaissances et respect de l’autre : CP 4 – RUGBY

Connaissance de soi : Les règles liées au plaquage et au blocage (entrée axiale dans le regroupement).

Capacités : Adopter une posture préparatoire au placage (se baisser, attraper à bras le corps) efficace et non dangereuse.

Attitudes : S’engager en respectant l’intégrité physique d’autrui.

5/ Connaissances et respect de la sécurité : CP 3 – ARTS DU CIRQUE

Connaissance de soi : Les règles incontournables de sécurité passive et active.

Capacités : S’équilibrer et se déplacer sans risque sur des engins à stabilité précaire.

Attitudes : Être concentré et engagé pendant toute la séquence.